Actualités

Retour à la liste des actualités

Point quotidien n°5 : Actualité du 23 mars 2020

23/03/2020

 

L'actualité du 23 mars 2020 en 4 points

 

1. Crise sanitaire et campagne électorale ne font pas bon ménage 

Comme nous l’évoquions en fin de semaine dernière, Donald Trump envisage le recours à l’ «Helicopter Money»… Un procédé visant à verser directement au contribuable américain de l’argent pour maintenir la consommation durant la crise sanitaire qui s’installe désormais de façon durable sur le territoire américain.

Cette proposition, qui tombe en pleine campagne pour la réélection du président Trump, a été rejetée par ses opposants démocrates au prétexte que cette mesure favorisait «Wall Street» (la finance) et pas assez «Main Street» (le peuple américain)… Un argument bien surprenant puisque la mesure concernait pour une fois directement les ménages américains !

En réalité, les mesures rejetées comprenaient en effet l’enveloppe destinée à la population américaine, mais aussi des mesures de soutien aux entreprises (baisses d’impôts, refinancement des compagnies aériennes en difficulté…). Ce sont donc ces mesures dans leur ensemble qui ont été jugées trop en faveur du monde de la finance.

Les démocrates vont à leur tour soumettre un plan de soutien, qui ne devrait pas manquer d’être rejeté par les républicains. Un accord reste possible, tant il serait difficile politiquement de porter la responsabilité d’un échec éventuel.

2.Un graphique vaut mieux que bien des explications

Le scénario le plus positif pourrait être le suivant : un pic épidémiologique de nouveaux cas dans les semaines qui viennent, et une courbe en « U » pour l’économie mondiale, avec un point bas au deuxième trimestre (voire au début du troisième) avant une reprise progressive. Pour les bourses mondiales, en revanche, le point bas de marché se situerait plus tôt comme l’indique le schéma ci-dessus. Il est important de rappeler que historiquement les marchés financiers anticipent la reprise économique.

3. Le point Covid-19 du jour

En Chine, un seul cas local a été enregistré au cours des dernières 48 heures. Quelques dizaines de cas sont importés de l’étranger chaque jour. Ils sont immédiatement mis en quarantaine. En Corée du Sud, la situation s’améliore tendanciellement mais reste à surveiller. La forte baisse des nouveaux cas sur les deux derniers jours (seulement 64 nouveaux aujourd’hui) est très rassurante.

Pour les zones chaudes : en Floride, les cas qui ne sont pas liés à des voyages récents restent minoritaires. Par contre, l’accélération récente en Malaisie et dans d’autres pays chauds comme la Thaïlande ou le Brésil est à surveiller.

Si l’analyse du virus de la grippe confirme qu’il y a bien une saisonnalité liée à la température, les zones les plus chaudes ne sont pas nécessairement celles qui recensent le moins de cas. Cela se voit aux États-Unis où les États les plus au Sud sont souvent ceux qui sont les plus touchés.

4. La revue de Presse

A quoi peut-on comparer la crise du Covid-19 ?

Si nombre d’intervenants comparent la chute récente des marchés à celle de 2008, les raisons de cette crise sont pourtant bien différentes. Un papier publié par Fidelity International fait le point sur la situation et précise qu’il vaut mieux prendre l’exemple de la grippe espagnole de 1918 pour exemple. Très instructif.

La BCE sort de sa zone de confort, pour mieux surmonter la crise

Cet article, signée par le «Chief Economist» d’Invesco, détaille les mesures hors normes mises en place au niveau européen pour assurer la liquidité des marchés et explique en quoi ces actions inhabituelles venant de cette institution aux rouages bien huilés est une bonne chose.

Cliquez sur les liens en couleur rouge dans le texte 

Sources : WiseAM, Zone Bourse, Investing, Investir, Dorval AM, Lazard Frères Gestion
Achevé de rédiger le 23/03/2020



Imprimer