Actualités

Retour à la liste des actualités

Point quotidien n°35 : Actualité du 7 mai 2020

07/05/2020

L'actualité du 7 mai 2020 en 4 points

1. Une nouvelle souche du Covid-19 plus contagieuse ?

Au fur et à mesure de la progression du Coronavirus dans le monde, les chercheurs ont tenté d’en identifier l’origine. Leur but n’est évidemment pas de chercher à savoir s’il faut blâmer la Chine, l’OMS ou un laboratoire peu scrupuleux pour la catastrophe actuelle… Mais de s’approprier toutes les connaissances possibles à ce sujet pour mieux le combattre. Dans cette quête, certains chercheurs sont parvenus à identifier une nouvelle souche du Covid-19, qui serait apparue en Europe avant de se propager en Amérique du Nord. Nommée « D614G » et probablement issue d’une mutation du virus originel, cette souche possède des caractéristiques qui la rendent plus facilement contagieuse, ce qui expliquerait en partie la fulgurance avec laquelle les Etats-Unis, Etat de New York en tête, ont été touchés à partir du mois de mars. Autre problème, une personne ayant contracté le Covid-19 sous sa forme originelle ne serait pas immunisée contre cette nouvelle variante, et pourrait donc à nouveau tomber malade. Les équipes luttant contre la pandémie ont toutefois précisé qu’un vaccin contre le virus originel serait également efficace contre cette nouvelle souche.

2. Les annonces d'Edouard Philippe

Le Premier ministre a pris la parole cet après-midi afin de présenter le détail des mesures qui encadreront le début du déconfinement prévu en France à partir du 11 mai. Première information : le déconfinement est bel et bien confirmé pour débuter lundi prochain en France métropolitaine. Les départements dits « verts » selon les cartes fournies par gouvernement verront la quasi-totalité des mesures restrictives encore en place levées après trois semaines si la situation ne se détériore pas entre-temps. Les populations des départements dits « rouges » (régions Ile-de-France, Hauts-de-France, Grand-Est et Bourgogne-Franche-Comté) pourront à nouveau se déplacer mais certains lieux publics (collèges, jardins publics, …) resteront fermés. Le chef du gouvernement a insisté sur l’équilibre à trouver entre la reprise de l’activité du pays et la nécessité de protéger efficacement la population contre le Coronavirus. Pour ce faire, la capacité de tests de dépistage est désormais passée à 700.000 par semaine. En appelant les français à rester responsables dans leurs actes et à faire preuve de vigilance, Edouard Philippe et son équipe ont ainsi amorcé la fin de cette période singulière en espérant, comme nous tous, qu’elle portera ses fruits.

3. Le ciel ne s'éclaircit pas pour Air France

Comme nous l’avions évoqué dans notre point quotidien du 09 avril, la situation financière du groupe Air France – KLM s’est fortement dégradée en raison de la mise à l’arrêt du trafic aérien. L’entreprise a même sollicité l’aide du gouvernement français pour faire face à une évaporation de sa trésorerie, sous la forme d’une enveloppe de 7 milliards d’euros (4 milliards d’euros de prêts bancaires garantis par l’Etat, et 3 milliards d’euros de prêts directs de l’Etat). Le groupe KLM, a quant à lui sollicité l’Etat néerlandais à hauteur de 2 à 4 milliards d’euros. Si ces aides représentent une véritable bouffée d’air pour le transporteur, elles sont toutefois soumises à certaines conditions pour le moins drastiques : Bruno Le Maire a précisé que l’entreprise devrait dans un premier temps faire des efforts supplémentaires pour retrouver le chemin de la rentabilité et préparer le futur en devenant la compagnie aérienne la plus respectueuse de l’environnement au monde. Concrètement, cela passera par un renouvellement de la flotte à venir avec des avions qui consommeront moins, et seront moins bruyants. Certaines lignes intérieures devront également être supprimées et laisser une fois pour toutes la place libre au transport ferroviaire. Il en résulte donc une marge de manœuvre très restreinte pour le groupe, dont les coûts restent structurellement très élevés, notamment si on les compare à d’autres compagnies nationales telles que Qatar Airways, Fly Emirates ou Singapore Airlines. Même une compagnie telle que Lufthansa, qui a bénéficié d’aides publiques allemandes, garde une marge de manœuvre importante dans sa gestion de long terme… L’avionneur français, qui a annoncé une perte de 1.8 milliards d’euros sur le premier trimestre 2020 et des perspectives de fin d’année peu reluisantes, a donc regagné de la marge de manœuvre financière à court terme… Mais à quel prix ?

4. Le point Covid-19 du jour

Alors que les mesures destinées à encadrer le déconfinement en France ont été précisées, les hôpitaux du pays continuent d’apporter leur aide aux malades de façon efficace : ce sont ainsi près de 54.000 personnes hospitalisées qui ont pu regagner leur domicile, et il ne reste plus que 3.000 personnes environ en réanimation à ce jour. Ailleurs dans le monde, le virus poursuit sa progression (près de 3,8 millions de personnes infectées) et les regards se tournent vers la Russie qui connait depuis quelques jours une augmentation significative de cas déclarés de Coronavirus (177.000 cas désormais) alors que le pays n’était que peu touché par le phénomène jusqu’à mi-avril.

Cliquez sur les liens en couleur rouge dans le texte 

Crédit image: Dessin d'Antoine Chereau, dessinateur de presse et cartoonist 
Sources : WiseAM, Le Journal de Montréal, Le Point, Zone Bourse, 20 minutes
Achevé de rédiger le 07/05/2020



Imprimer