Actualités

Retour à la liste des actualités

Point quotidien n°34 : Actualité du 6 mai 2020

06/05/2020

L'actualité du 6 mai 2020 en 4 points

1. Contenir le chômage, le défi d’après

General Electric, Airbnb… Les exemples d’entreprises devant licencier une partie de leurs employés pour faire face à la chute d’activité se multiplient à travers le monde. Et le défi de l’emploi ne fait que commencer ! Nombreuses sont les entreprises qui pourraient être amenées à réduire leurs effectifs à la fin des mesures de confinement, afin de réduire les coûts dans un contexte de reprise en douceur. D’après une étude réalisée par le cabinet McKinsey, ce sont jusqu’à 60 millions d’emplois qui sont désormais menacés en Europe ! Le coup pourrait notamment être rude pour des pays comme l’Espagne, qui se remet tout juste d’une longue décennie passée à relancer sa dynamique domestique d’emploi. Le gouvernement ibérique anticipe ainsi un retour proche de 20% d’ici la fin de l’année. Les inscriptions au chômage viennent d’enregistrer une hausse mensuelle de 8%, portant le total à 3.831.203 millions. Passées les craintes sanitaires, les responsables politiques risquent d’être rapidement attendus sur ce point. En France, où la réponse des autorités en matière de prévention contre le chômage a été mise en place dès le début du confinement, la situation semble mieux maitrisée mais les reports d’embauches et non-renouvellements de CDD auront probablement un impact plus tardif sur les chiffres de l’emploi. Le poids important du secteur public dans l’emploi n’est pas non plus étranger à une telle stabilité.

2. Des vents porteurs pour le pétrole

Alors que l’heure est au déconfinement progressif… et donc au redémarrage de l’économie, un actif semble par la même occasion bénéficier d’un premier retour en grâce. Largement moins commenté dans les différents éditoriaux que la baisse des dernières semaines, le rebond n’en est, en effet, pas moins notable sur les cours du brut. Porté par des premiers signes de reprise de la demande, le Brent avait ainsi repassé le seuil symbolique de 30 dollars par baril sur la journée du 05 mai, avant de subir des prises de bénéfices ce jour. L’intensification de la reprise de la demande constituera sans nul doute un élément majeur de la poursuite du mouvement. La remontée fulgurante (+50% en 10 jours) puise cependant également son énergie dans le démarrage des coupes de production de l’OPEP depuis le début du mois. Les cours bénéficient également de l’essoufflement de la production dans de nombreux pays comme les Etats-Unis. Tout un contexte qui a probablement incité nombre de spéculateurs à la baisse à couper leurs positions et capter leurs bénéfices, nourrissant par la même occasion un peu plus la rapidité du mouvement. Bien sûr, il reste encore du chemin à parcourir pour écouler les stocks constitués

3. Les éditeurs de jeux vidéo, grands gagnants du confinement

Tout comme Netflix et Amazon, dont l’activité a profité du confinement, l’industrie du jeu vidéo a bénéficié de cette période historique où plus d’une personne sur deux dans le monde a vu sa capacité de déplacement restreinte. Lors des publications trimestrielles d’Electronic Arts et d’Activision Blizzard, les résultats ont été meilleurs que prévu, portés par une offre dématérialisée dont l’utilisation a fortement augmenté. Les entreprises du secteur, dont les employés continuent leurs projets en télétravail, s’attendent toutefois à un effet « déconfinement » où une baisse d’activité pourrait être constatée de la part des consommateurs de jeux vidéo.

4. Le point Covid-19 du jour

A l’heure du déconfinement en Europe, le nombre de cas actifs est en baisse régulière dans les pays les plus touchés, Italie et Espagne en tête (respectivement 98.000 et 70.000 cas actifs). Le Royaume-Uni est devenu le premier pays européen à passer le cap des 30.000 morts et devient officiellement le deuxième pays le plus touché au monde.

Cliquez sur les liens en couleur rouge dans le texte 

Sources : WiseAM, Les Echos, Boursorama, 20 minutes, L'Usine Nouvelle, Wikipedia, Capital, Bourse Direct, Le Figaro, Zone Bourse
Achevé de rédiger le 06/05/2020



Imprimer