Actualités

Retour à la liste des actualités

L'actualité du 9 juillet 2020

09/07/2020

L'actualité du 9 juillet en 4 points

1. Quand l’INSEE apporte une dose d’optimisme

Alors que le Ministère de l’Economie avait précédemment fait part aux observateurs d’une prévision de variation du PIB français -11% sur l’année 2020, l’INSEE est venue apporter une touche d’optimisme. Ainsi, à l’occasion du 7ème point de conjoncture depuis le confinement, l’institution a affiné un peu plus ses anticipations. La baisse du PIB en 2020 pourrait finalement être inférieure à -10%, grâce à un rebond potentiel du PIB de 19% au troisième trimestre par rapport au deuxième, puis de 3% au quatrième. Une amélioration claire par rapport aux précédentes notes, clairement rendue possible par une reprise solide de la consommation depuis le déconfinement. Exception faite du transport aérien ou des spectacles, l’ensemble des secteurs bénéfice de cette reprise d’activité marquée. Toujours selon l’INSEE, le PIB aurait finalement chuté de 17% au cours du deuxième trimestre. Les enquêtes de conjoncture corroborent par ailleurs les anticipations évoquées en préambule :  les perspectives de production se redressent très sensiblement, à la faveur notamment d’un effet de base très favorable. En d’autres termes, il reste prématuré d’y voir un retour à la normale, même si le chemin de la reprise semble bel et bien entamé.

2. Les Etats-Unis emportés eux aussi par la vague écologique ?

Selon le New York Times, la « Task Force » mise en place par Joe Biden et Bernie Sanders, devrait proposer un plan d’infrastructure d’envergure dans les prochaines semaines de la campagne présidentielle. Rarement uni sur ce sujet (Joe Biden a par exemple refusé d’endosser le « Green New Deal », un programme proposé par la démocrate Alaxandria Ocasio-Cortez), le parti démocrate pourrait dans le contexte actuel tirer un bénéfice politique important en pleine période électorale. Comme nous avons pu l’évoquer dans nos précédentes communications, la victoire totale (Chambre des Représentants, Sénat et Présidentielle) du parti démocrate est un scénario crédible. Il pourrait alors déboucher sur un plan de relance très important, et historiquement teinté de vert.

Pendant ce temps, l’administration Trump continue de tracer sa voie qui répond à l’évidence à une logique toute autre. Ainsi, les Etats-Unis ont confirmé leur départ définitif de l’OMS auprès de l’ONU, avec une date d’effet prévue dans un an. Tout sauf une surprise compte tenu des multiples diatribes du président-candidat ces dernières semaines. Mais qui peut tout de même interpeller alors que la pandémie n’est toujours pas sous contrôle outre Atlantique. De nombreux membres de la Fed ont par ailleurs pris la parole hier pour souligner à quel point la situation sanitaire du pays reste susceptible d’engendrer une nouvelle chute d’activité.

3. Nouveau round en Europe?

Le lecteur assidu de cette chronique sait à quel point la longueur des négociations en Europe ne menace pas forcément la perspective d’un accord final, l’urgence de la situation économique rendant la posture politique compliquée pour chacun en cas d’échec. Angela Merkel est d’ailleurs venue rappeler devant le Parlement Européen la nécessité de parvenir à un consensus autorisant la mise en place d’un plan de relance d’envergure, suffisant pour amplifier la reprise économique en Europe. La chancelière Allemande réaffirme un peu plus la position allemande, elle d’ordinaire si prompte à se faire le porte-parole des états « frugaux » (avec l’Autriche, les Pays-Bas, le Danemark et la Suède). Une visioconférence réunissait aujourd’hui les ministres des finances de la zone Euro pour élire le prochain président de l’Eurogroupe. Mais les premiers retours devraient aussi permettre de jauger l’avancée des négociations.

4. Le point Covid-19 du jour

Ce sont désormais 12 millions de personnes qui ont été contaminées par le Covid-19 dans le monde, dont 3 millions aux Etats-Unis et 1,7 millions au Brésil. La situation en Inde continue d’inquiéter, car le ralentissement récent des nouveaux cas a été démenti par un record de nouvelles contaminations hier, avec près de 25.000 nouveaux cas enregistrés en une journée. La recherche médicale se poursuit toutefois à travers le monde pour trouver un vaccin efficace contre le virus : le laboratoire Moderna a annoncé avoir finalisé le recrutement de 600 patients sains pour lancer la campagne de tests de phase 2 de son vaccin. Par ailleurs, l’Afrique du Sud a également rejoint un programme de tests lancé au Royaume-Uni et comptabilisant un total de 40.000 volontaires à travers le monde pour vérifier l’efficacité d’un vaccin potentiel dans différentes régions du monde.

Cliquez sur les liens en couleur rouge dans le texte 

Crédit image : Dessin d'Olivier Ménégol, dessinateur de presse français
Sources : WiseAM, Le figaro, Zone bourse, The New York Times, The Hill, MercoPress, La Libre Belgique, La Nouvelle République 
Achevé de rédiger le 09/07/2020




Imprimer