Actualités

Retour à la liste des actualités

L'actualité du 25 juin 2020

26/06/2020

L'actualité du 25 juin 2020 en 4 points

1. La délicate équation sanitaire américaine

Ce sont désormais 26 Etats américains qui font face à de nouvelles contaminations ! Si l’heure n’est pas au reconfinement, le gouverneur du Texas s’en est tout de même approché en enjoignant la population à rester chez elle. Les Etats du Nord-Est ont quant à eux décidé d’instaurer une mise en quarantaine pour les voyageurs en provenance de zones à risques ! Alors que Donald Trump s’était dans un passé proche fait le porte-parole d’un déconfinement le plus rapide possible pour relancer la machine économique, les craintes sanitaires actuelles ne manquent pas de le fragiliser un peu plus encore. L’accélération de la propagation du virus tend à confirmer que les réponses restrictives d’une partie de l’Europe restaient les plus pragmatiques.

Il n’en fallait pas moins pour que le président-candidat se cherche un nouveau cheval de bataille. Privé momentanément de son meilleur ennemi chinois, ou plutôt de sa marge de manœuvre à l’égard de l’Empire du Milieu, Donald Trump a par la voix du Trésor américain annoncé réfléchir à une augmentation des droits de douane de 3,1 milliards de dollars sur les produits européens. Cette décision s’inscrit dans le conflit de longue date qui oppose le Vieux Continent au pays de l’Oncle Sam depuis qu’Airbus a bénéficié d’aides gouvernementales jugées comme illégales. Notons qu’une prise de position par la Commission européenne est attendue une fois que l’OMS aura statué sur les aides gouvernementales dont a bénéficié… Boeing !

2. Les PMI rassurent, mais les problèmes persistent

Dans un contexte aussi historique, tout observateur devient particulièrement friand de données susceptibles d’améliorer sa visibilité. L’enquête de l’Insee sur le climat des affaires en France n’a en ce sens pas manqué d’être décortiqué dans la majorité des éditoriaux financiers. Il en ressort un début de redressement de la situation… bien que la route du retour à la normale apparaisse encore bien lointain. Quel que soit les secteurs d’activités, les entreprises expriment dans l’ensemble un certain optimisme. Constat particulièrement marqué dans le secteur des services, puisque l’indicateur rebondit de 25 points, soit la hausse mensuelle la plus forte jamais enregistrée. La sortie de confinement justifie évidemment cette perception de l’environnement économique par les entreprises. Suffisant pour contrecarrer les inquiétudes sur l’emploi ? La dégradation des chiffres du chômage continue en effet de constituer l’un des risques principaux auxquelles nos économies post-Covid-19 font face.

3. Le FMI affine ses prévisions de croissance

Le Fonds Monétaire International, qui annonçait en avril dernier une récession mondiale de 3% pour l’année 2020, a revu ses prévisions à la baisse dans sa dernière publication. L’institution a bien tenu compte de la reprise constatée dans les pays ayant déconfiné leurs populations, mais la poursuite de la propagation du Coronavirus et les craintes qui vont avec l’ont amené à revoir leur estimation initiale. Le recul du PIB sur l’année 2020 pourrait ainsi être de 4,9% au niveau mondial, et de 12,5% pour la France. Pour rappel, le recul du PIB au niveau mondial pour l’année 2009, au plus fort de la crise économique suivant l’effondrement des « subprimes », était de… 0,1% !

4. Le point Covid-19 du jour

Confirmant la rapide progression du Covid-19 dans le monde depuis quelques semaines, le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens enregistrés dans le monde a dépassé les 150.000 sur la semaine passée. Les Etats-Unis continuent d’être sévèrement touchés et devraient dénombrer plus de 2,4 millions de personnes contaminées sur leur territoire ce jour. Le Brésil devrait franchir aujourd’hui également le cap des 1,2 millions de cas dans le pays, et ce sont désormais 9,5 millions de personnes qui ont été touchées par le Coronavirus.  Le cas de la France est plutôt rassurant compte tenu de la situation internationale, et le nombre de patients en réanimation continue de baisser (658 malades au 24/06) tandis que les nouveaux cas détectés restent faibles.

Cliquez sur les liens en couleur rouge dans le texte 

 

Crédit image : Dessin de André-Philippe Côté, caricaturiste et dessinateur québécois
Sources : WiseAM, BreakingNews.fr, Libération, EconomieMatin, Capital, La Croix, LC1, Le Monde
Achevé de rédiger le 25/06/2020

L'actualité du jour en 4 points

1. La délicate équation sanitaire américaine

Ce sont désormais 26 Etats américains qui font face à de nouvelles contaminations ! Si l’heure n’est pas au reconfinement, le gouverneur du Texas s’en est tout de même approché en enjoignant la population à rester chez elle. Les Etats du Nord-Est ont quant à eux décidé d’instaurer une mise en quarantaine pour les voyageurs en provenance de zones à risques ! Alors que Donald Trump s’était dans un passé proche fait le porte-parole d’un déconfinement le plus rapide possible pour relancer la machine économique, les craintes sanitaires actuelles ne manquent pas de le fragiliser un peu plus encore. L’accélération de la propagation du virus tend à confirmer que les réponses restrictives d’une partie de l’Europe restaient les plus pragmatiques.

Il n’en fallait pas moins pour que le président-candidat se cherche un nouveau cheval de bataille. Privé momentanément de son meilleur ennemi chinois, ou plutôt de sa marge de manœuvre à l’égard de l’Empire du Milieu, Donald Trump a par la voix du Trésor américain annoncé réfléchir à une augmentation des droits de douane de 3,1 milliards de dollars sur les produits européens. Cette décision s’inscrit dans le conflit de longue date qui oppose le Vieux Continent au pays de l’Oncle Sam depuis qu’Airbus a bénéficié d’aides gouvernementales jugées comme illégales. Notons qu’une prise de position par la Commission européenne est attendue une fois que l’OMS aura statué sur les aides gouvernementales dont a bénéficié… Boeing !

2. Les PMI rassurent, mais les problèmes persistent

Dans un contexte aussi historique, tout observateur devient particulièrement friand de données susceptibles d’améliorer sa visibilité. L’enquête de l’Insee sur le climat des affaires en France n’a en ce sens pas manqué d’être décortiqué dans la majorité des éditoriaux financiers. Il en ressort un début de redressement de la situation… bien que la route du retour à la normale apparaisse encore bien lointain. Quel que soit les secteurs d’activités, les entreprises expriment dans l’ensemble un certain optimisme. Constat particulièrement marqué dans le secteur des services, puisque l’indicateur rebondit de 25 points, soit la hausse mensuelle la plus forte jamais enregistrée. La sortie de confinement justifie évidemment cette perception de l’environnement économique par les entreprises. Suffisant pour contrecarrer les inquiétudes sur l’emploi ? La dégradation des chiffres du chômage continue en effet de constituer l’un des risques principaux auxquelles nos économies post-Covid-19 font face.

3. Le FMI affine ses prévisions de croissance

Le Fonds Monétaire International, qui annonçait en avril dernier une récession mondiale de 3% pour l’année 2020, a revu ses prévisions à la baisse dans sa dernière publication. L’institution a bien tenu compte de la reprise constatée dans les pays ayant déconfiné leurs populations, mais la poursuite de la propagation du Coronavirus et les craintes qui vont avec l’ont amené à revoir leur estimation initiale. Le recul du PIB sur l’année 2020 pourrait ainsi être de 4,9% au niveau mondial, et de 12,5% pour la France. Pour rappel, le recul du PIB au niveau mondial pour l’année 2009, au plus fort de la crise économique suivant l’effondrement des « subprimes », était de… 0,1% !

4. Le point Covid-19 du jour

Confirmant la rapide progression du Covid-19 dans le monde depuis quelques semaines, le nombre moyen de nouveaux cas quotidiens enregistrés dans le monde a dépassé les 150.000 sur la semaine passée. Les Etats-Unis continuent d’être sévèrement touchés et devraient dénombrer plus de 2,4 millions de personnes contaminées sur leur territoire ce jour. Le Brésil devrait franchir aujourd’hui également le cap des 1,2 millions de cas dans le pays, et ce sont désormais 9,5 millions de personnes qui ont été touchées par le Coronavirus.  Le cas de la France est plutôt rassurant compte tenu de la situation internationale, et le nombre de patients en réanimation continue de baisser (658 malades au 24/06) tandis que les nouveaux cas détectés restent faibles.


Imprimer