Actualités

Retour à la liste des actualités

L'actualité du 2 juin 2020

02/06/2020

L'actualité du 2 juin 2020 en 4 points

1. La délicate équation électorale de Donald Trump

Empêtré ces dernières semaines dans la crise sanitaire et économique, le Président-candidat doit désormais faire face à de fortes tensions sociales aux Etats-Unis. C’est dans ce contexte qui l’amène à avancer sur différents terrains minés que la conférence de presse de Donald Trump était attendue vendredi. Les analystes politiques nous avaient prévenus : le locataire de la Maison Blanche allait montrer les crocs et remettre sur la table les droits de douanes et autres mesures de rétorsion à l’égard de l’Empire du Milieu. La réalité fut tout autre ! Seule la fin du statut spécifique accordé à Hong Kong a été annoncée. De nouvelles taxes à l’importation ? Jetées aux oubliettes ! Pékin n’a évidemment pas manqué de relever l’aveu de faiblesse… en menaçant de stopper les achats de produits américains tant que le doute sur d’éventuelles mesures punitives américaines ne seront pas levées ! Donald Trump ne s’est en effet pas réveillé vendredi consensuel et diplomate. Sa posture traduit avant tout une volonté de ne pas mettre en péril sa dynamique électorale : une reprise de la guerre commerciale à quelque mois de l’élection présidentielle menacerait par exemple son score dans les Etats américains agricoles du centre du pays, grands gagnants de l’accord de Phase 1 sur l’importation de produits américains par la Chine. Le marché semble accueillir avec bienveillance l’équilibre des forces en présence : ces derniers éléments diminuent en effet grandement la perspective de nouvelles tensions géopolitiques sino-américaines pour les semaines et peut-être les mois à venir… A suivre !

2. Pendant ce temps, dans l'économie réelle...

Le rebond de l’économie américaine est intéressant à observer dans le sens où les mesures de confinement furent moins longues et moins strictes que dans nombre d’autres pays occidentaux, notamment sur le vieux continent. Pour autant, le redressement risque tout de même de se matérialiser de façon progressive, alors que l’épidémie n’est pas encore contrôlée sur le territoire. Comme nous avons pu l’évoquer dans nos différentes communications, le nerf de la guerre est clairement la confiance du consommateur. Les Etats-Unis profitent à l’évidence d’un début de reprise de la consommation depuis le mois de mai, mais l’amélioration reste faible. Il faut ainsi espérer que la détérioration du climat politique et social aux US ne menacera pas de nouvelles mesures de la part du Congrès américain, qui semblent rester nécessaires à ce stade.

3. L'Allemagne soutient à son tour son industrie automobile

Moins dogmatique… plus pragmatique ? Contrairement au plan français de soutien au secteur de l’automobile quasi exclusivement orienté vers la transition énergétique, le ministre allemand de l’économie Peter Altmaier a annoncé la mise en place d’un plan de 5 milliards d’euros destiné à relancer la vente de voitures neuves dans leur ensemble. Alors que le plan français était construit autour d’aides directes et de prêts garantis par l’Etat, l’Allemagne a choisi d’allouer la somme globale aux acheteurs de véhicules neufs au travers de primes à l’achat. Une prime de base de 2.500 euros sera donc versée pour l’achat d’un véhicule conventionnel d’une valeur inférieure à 77.350 euros jusqu’à la fin de l’année. Des primes additionnelles de 500 euros pour les véhicules plus économes, 750 euros pour les hybrides et 1.500 euros pour les électriques sont également prévues. Ceci fait donc écho au plan de Bruno Le Maire en incitant constructeurs et acheteurs à sauter le pas de la transition énergétique, sans pour autant pénaliser les constructeurs dont les marges sont plus importantes sur les véhicules thermiques classiques. Alors que l’industrie automobile allemande a vu son activité s’effondrer en 2020 en raison du Covid-19, la nouvelle a bien été accueillie par les investisseurs qui se sont empressés d’acheter les actions Daimler, BMW, ou encore Volkswagen tout au long de la journée.

4. Le point Covid-19 du jour

La journée du 30 mai a tristement marqué un nouveau record de nouvelles contaminations dans le monde avec 128.200 nouveaux cas de Covid-19 enregistré dans le monde. Alors que la tendance était stable sur le mois d’avril, la deuxième quinzaine de mai a été marquée par une augmentation graduelle des nouveaux cas recensés. Ce sont à ce jour 6,3 millions de personnes qui ont été officiellement diagnostiquées à travers le monde, et le virus a provoqué près de 376.000 décès. Les déconfinements progressifs se poursuivent en Europe où le Coronavirus ne semble pas reprendre de l’ampleur, mais la prudence reste de mise tant que la situation ne sera pas entièrement sous contrôle.

Cliquez sur les liens en couleur rouge dans le texte 

Crédit image: Dessin d'Emmanuel Chaunu, caricaturiste et dessinateur de presse
Sources : WiseAM,France Info, RTF Info, Ouest France, Zone Bourse
Achevé de rédiger le 02/06/2020



Imprimer